Élevage des Plateaux du Changthang
Le Tibet

Superficie :  2,5 millions de km2

 

Capitale :  Lhassa

 

Population :

 

6 millions de Tibétains, et estimation de 7,5 millions de Chinois

 

Religion

 

La population tibétaine est bouddhiste à 90% mais le Bön (religion indigène du Tibet) et l’islam sont aussi pratiqués.

 

Langue :

 

Le Tibétain (langue de la famille tibéto-birmane). La langue officielle est le chinois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nourriture de base :

 

La tsampa (farine d’orge grillée)

 

Boisson nationale :

 

Thé salé au beurre et le tchang (bière tibétaine)

 

Animaux typiques :

 

Yak, dri (femelle du Yak), bharal (mouton bleu), daim musqué, antilope tibétaine, gazelle tibétaine, kyang (âne sauvage), pica et panda

 

Oiseaux typiques :

 

Grue à col noir, gyapète barbu, grand grèbe à crète, oie à tête chauve, canard irisé et ibis

 

Problèmes écologiques :

 

Déforestation massive dans l’Est du Tibet, braconnage des grands mammifères, exploitation excessive des ressources minérales et naturelles

 

 

Altitude moyenne : 4300 m

 

La plus haute montagne : Chomo Langma (Mont Everest) 8848 mètres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pluviosité moyennne :

 

Variable. Dans l’ouest, elle varie entre 1mm en janvier et jusqu’à 25 mm en juillet. Dans l’est, entre 25 à 50 mm en janvier et jusqu’à 800 mm en juillet.

 

 

Ressources :  

 

Bauxite, uranium, fer, cuivre, chrome, charbon, sel, mica, lithium, étain, or et pétrole.

 

Fleuves principaux :  

 

Zachu (Mekong), Drichu (Yangtse), Machu (Huangho), GyalmoNguchu (Salouène), Tsangpo (Brahmapoutre), Sengé-Khabab (Indus), Langchen-Khabab (Sutlej)

 

Économie :

 

Tibétaine : essentiellement agriculture et élevage.

Chinoise : principalement l’administration, le commerce et les services.

 

Jours fériés :

 

10 mars (jour du soulèvement) ; 6 juillet (anniversaire de S.S. le Dalaï-Lama) ; 2 septembre (jour de la démocratie) ; 2 octobre (anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi) ; 10 décembre (journée mondiale des Droits de l’Homme) ; Losar (nouvel an tibétain) date exacte selon calendrier lunaire tibétain.

 

Provinces :

 

U-Tsang (Tibet central), Amdo (Tibet nord-est) et Kham (Tibet sud-est)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pays voisins :

 

Inde ; Népal, Bhoutan, Birmanie, Turkestan oriental, Mongolie, Chine.

 

Drapeau :

 

Une montagne avec deux lions des neiges, un soleil avec des rayons

rouges et bleus.

 

 

 

 

 

 

 

 

Symbolisme du drapeau :

 

1 - Triangle blanc au centre représente la montagne enneigée et symbolise el Tibet connu sous le nom de Pays de Neige

 

2 - Les six rayons rouges symbolisent les six tribus originelles du Tibet : Sé, Mar, Dong, Tang, Drou et Ré.

 

3 - L’alternance de la couleur rouge des six peuplades et de la couleur bleue du ciel signifie la juste conduite éthique nécessaire à la sauvegarde du gouvernement de l’union spirituelle et du temporel.

 

4 - Les raies de lumière émanant du soleil levant sur le pic de la montagne enneigée expriment le rayonnement de la liberté, du bonheur spirituel et séculaire et de la prospérité pour le peuple tibétain.

 

5 - La posture vaillante des deux lions des neiges symbolise la victoire complète de toute action entreprise par le gouvernement de l’union du spirituel et du temporel.

 

6 - Les trois joyaux flamboyants tenus haut par les deux lions symbolisent la révérence du peuple tibétain envers les trois sources de refuge spirituel soit le Bouddha, le Dharma (l’enseignement) et la Sangha (pratiquants).

 

7 - Le motif circulaire à deux couleurs, tenus par les lions, symbolise l’adhésion volontaire aux dix vertus divines et aux seize codes de la morale humaine.

 

8 - Le contour jaune symbolise l’épanouissement perpétuel du Bouddhisme dans toutes les directions.

 

 Chef spirituel :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa Sainteté le XIV ème Dalaï-Lama, en exil à Dharamsala en Inde(titre complet : Jetsun Ngawang Lobsang Yeshi Tenzin Gyatso Sisum Wangyur Tsungpa Mepai Dhe Palsangpo)

 

 

Chef d’état  :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Docteur Lobsang Sangay a été élu Premier Ministre de  l’administration en exil le 20/02/2011

 

Gouvernement en exil :  Parlementaire

 

Gouvernement au Tibet : Communiste

 

Relation avec la chine : régime colonial

 

Statut légal :   Territoire occupé.

 

Relief et Hydrographie :

 

Avec une altitude moyenne de 4300 m, le Tibet est souvent qualifié de « toit du monde ». Le territoire tibétain s’étend sur les systèmes montagneux composés par l’Himalaya au sud, le Karakorum à l’ouest et les monts Kunlun au Nord, qui comptent les plus hauts sommets de la planète.

 

Trois grandes régions naturelles forment le Tibet.

 

Le haut Tibet ou Changthang couvre les deux tiers de la région depuis les monts Kunlun jusqu’au Transhimalaya. Il forme un immense plateau désertique ( plateau du Tibet, 800 000 km2), de haute altitude, surmonté de chaînes montagneuses séparées par des vallées situées à plus de 4500 m d’altitude.

 

Le Tibet oriental (Chamdo) est constitué par une succession de vallées parallèles, orientées nord-sud, dans lesquelles s’écoulent certains des plus grands fleuves d’Asie comme le Zchu (Mekong) ou le Yang-tseu-kiang. Ces vallées sont dominés par de hauts plateaux culminant parfois à 5000 m d’altitude et par des chaînes cristallines dépassant 6000 m.

 

Le Tibet méridional occupe la vallée du Tsangpo (Brahmapoutre). La vallée s’étend sur environ 1000 km d’est en ouest à 3500 m d’altitude en moyenne. Dominée par l’arc himalayen qui culmine au Chomo Langma (mont Everest), elle est drainée par le Yarlung Zangho (haut Brahmapoutre).

 

Le Tibet constitue le principal réservoir hydrographique des grands fleuves du continent sud-asiatique. Le Tsangpo (Brahmapoutre) dont le cours supérieur est entièrement situé au Tibet, est le fleuve le plus important du pays.Le plateau du Tibet est parsemé de nombreux lacs isolés aux eaux saumâtres( Le Tengri Nor ( Nam Tso) est le plus grand lac du Tibet avec une superficie de 2000 km2)

 

Climat :

 

Le Tibet se caractérise par  un climat montagnard semi-aride. La moyenne des précipitations annuelles est seulement d’environ 381 mm. Mais ce chiffre ne reflète pas les disparités régionales ni la dureté des conditions bioclimatiques. Ainsi le Changthang ne reçoit guère plus de 100 mm d’eau par an et la moyenne thermique annuelle y est de -5°C ; des vents violents soufflent toute l’année. De brutales chutes de température se produisent fréquemment après le coucher du soleil. En revanche, le sud du Tibet bénéficie de conditions très clémentes : il fait moins froid à Lhassa, à 3630 m d’altitude qu’à Pékin, au mois de janvier. La température moyenne du mois du mois de janvier y est de -1°C et celle du mois de juillet de 17°C. Les versants sud des vallées touchés par la mousson d’été peuvent recevoir plus de 1000 mm d’eau en 2 mois (juillet-août).

 

Végétation ;

 

La couverture végétale du plateau tibétain se limite à des mousses, des lichens et dans les régions méridionales, des armoises et des carex. La région du Chamdo est recouverte par une savane buissonneuse ; en revanche, les versants et les massifs atteints par la mousson portent des forêts où dominent des essences comme le pin, le cèdre, le chêne. La végétation du Cangbo est plus riche, de même que celles des vallèes orientales où coule le Tsangpo (Brahmapoutre), le Sengé-Khabab (l’Indus) et le Langchen-Khabab (Sutlej).

Cyprès, peupliers, érables poussent dans ces vallées où l’on cultive également des arbres fruitiers comme les pommiers, les pêchers, les poiriers et les abricotiers.

 

 

 

TIBET
Copyright © Élevage des Plateaux du Changthang